Présentation de Véronique Aubert

« Braves petits soldats, je les vois à la peine,
À travers les blés mûrs, bondissant hors d’haleine :
Les balles, les obus les fauchent en hurlant…
Qu’importe ? Il faut tenir. En avant ! En avant !
De l’éclair des canons la forêt s’illumine
Et le Grand Couronné de vacarme s’anime.
Jour et nuit, au combat, on lutte avec ardeur ;
On se lance à l’assaut, on attaque et l’on meurt. »

Abbé Miot, Champenoux

 

Nous sommes une poignée d’humbles poèmes.  Nous avons vu le jour pendant la Grande Guerre, sous la plume de l’abbé Miot, aumônier volontaire de la 3ème Division d’Infanterie Coloniale. La paix revenue, nous avons dormi 100 ans, oubliés de tous au fond d’un coffre, convaincus que  plus personne ne s’intéresserait à nous… Jusqu’à ce qu’il y a peu, une main soulève le couvercle …

Publicités