Présentation de Nicolas Brugère

Nicolas Brugère, Bordelais de naissance, est l’un des nombreux petits-enfants du Capitaine Henri Brugère.

Né à Tulle en Corrèze le 11 février 1871, cet officier très apprécié des hommes de la 23ème compagnie du 360ème Régiment d’infanterie, est tombé au champ d’honneur le 25 août 1914 sur le territoire de la commune de Courbesseaux, à l’Est de Nancy (54).

Le 25 août 1914 au matin, les mitrailleuses allemandes déciment la moitié du régiment qui comptait 2 154 hommes. Beaucoup meurent dans le Bois de la Fourrasse. Au rang des blessés et des disparus dénombrés en masse le soir même, figure le capitaine Brugère. Des officiers du régiment voisin (125ème RI), l’enterrent immédiatement sur place afin de le soustraire aux profanations ennemies. Sa dépouille repose là cinq mois, le corps affleurant sous un tapis de feuilles mortes, jusqu’à ce qu’on le découvre en février 1915, sous un manteau de neige.

Chargée d’émotion et de surprises, L’histoire du Capitaine, comme on l’appelle encore un siècle plus tard à Réméréville et à Hoéville, va alors commencer…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s