Archives du mot-clé Eperon frouard

Reconstitution du poste de douane (3)

Le terrassement fait,  bâti et  charpente posés, les membres de l’association de sauvegarde du patrimoine fortifié de Frouard  admirent le beau poste de douane.

Les prochains épisodes feront le point des préparatifs des  « les fantassins de Lorraine » et autres reconstituants 14-18, ainsi que des Neugeottes .

Publicités

Reconstitution du poste de douane (2)

Le terrassement fait,  bâti et  charpente posés, les membres de l’association de sauvegarde du patrimoine fortifié de Frouard  s’emploient à habiller le futur poste frontière.

Pendant ce temps, « les fantassins de Lorraine » et autres reconstituants 14-18, peaufinent leurs uniformes et astiquent leurs armes d’époque, les Neugeottes  rassemblent le linge à apporter au lavoir et les musiciens de le Musique militaire répètent leurs partitions. (la suite à découvrir  prochainement)…

Les détails de la manifestation sont ici.

 

Reconstitution du poste de douane (1)

flyer-brin-3-juin-2018-pont-la-jus.jpg

Dans le cadre de la reconstitution historique du poste de douane de Brin-sur-Seille, les 1ers coups de marteaux ont résonné en bord de Seille ! Travaux de terrassement, montage de la structure, pose des tuiles…. les bénévoles de l’association de sauvegarde du patrimoine fortifié de Frouard   redoublent d’efforts pour reconstruire, à l’identique, le poste frontière en vigueur de 1871 à 1918. Pendant ce temps, douaniers français et allemands peaufinent  leurs uniformes d’époque…

(À suivre…)

Le détail de la manifestation est visible ici.

Le plateau fortifié de Frouard

La batterie du fait de son emplacement, a un rôle que le fort de Frouard ne peut assumer correctement : la protection des nœuds de communication des vallées de la Meurthe et de la Moselle ; voies ferrées Paris Strasbourg, canal de la Marne au Rhin, route nationales Besançon/Metz. De plus, elle a une vue directe sur les couloirs d’invasions: vallée de la Moselle et vallée de l’Amezule.

La batterie regroupe en un même lieu un très grand nombre d’éléments spécifiques du système de défense Séré de Rivières.

On y trouve :

  • deux exceptionnelles casemates Mougin modèle 1880 (les seules en Lorraine) ;
  •  4 abris béton pour 8 canons de 95 ;
  • les 3 premiers observatoires cuirassés de l’époque ;
  • le dernier exemplaire en France d’une tourelle à éclipse Galopin modèle 1890, d’un poids de 250 tonnes et d’un diamètre de 5 m 50.

Elle possède toujours ses 2 canons de 155 Long de Bange.