Présentation de Dominique Lacorde

LES FEMMES AUX CHAMPS DURANT LA GRANDE GUERRE

Dès la mobilisation générale, Viviani lance un appel aux femmes pour prendre le relais des hommes dans les champs et assurer l’alimentation du pays. Les femmes sont à l’arrière, dans les usines, dans les champs, dans les hôpitaux. Elles font tourner le pays pendant que les hommes sont au front, dans cette grande boucherie humaine que fut la Grande Guerre. Durant cette guerre, les hommes sont absents, partis sur le front en masse. À l’arrière, les femmes vont devoir les remplacer dans tous les domaines de la vie, familiale, économique, sociale, en même temps qu’elles se battront pour leurs droits. Chacun de leur côté, séparés par les tranchées, hommes et femmes ont réussi à maintenir un lien fort, via l’échange de lettres, via les journaux. Et cette correspondance les a aidés à traverser les horreurs de la guerre. Du jour au lendemain, elles ont dû prendre la relève des hommes dans les champs, souvent sans moyens, les chevaux et les bœufs étant réquisitionnés. Ces femmes courageuses ont réussi à tenir la tête hors de l’eau. Nous verrons la situation de ces femmes côté français mais aussi côté allemand. Une partie du pays est occupé par l’ennemi et les femmes restées sur place seront aux ordres de l’occupant dans les champs également.
Dès la fin de la guerre et avec le retour des Poilus, les femmes ont très vite été remerciées et priées de retourner à la maison, dans leur foyer. Néanmoins, cette période a marqué un très grand bouleversement dans le changement de mentalité vis-à-vis du travail des femmes. Les actions de ces dernières sont largement valorisées dans la presse de l’époque.  Le front coupe la France et en particulier la Lorraine en deux ; une partie est occupée par l’ennemi. La conférence reprend la situation des femmes de part et d’autre du front, côté allemand et côté français et montre comment elles se sont investies dans tous les domaines, avec un regard sur un certain nombre d’héroïnes. De nombreux documents iconographiques, venant entre autre de la grande collecte des archives départementales, agrémente un diaporama très vivant et complet.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s